DES VILLAGES VIVANTS

Home - - DES VILLAGES VIVANTS

DES VILLAGES VIVANTS

Des idées claires, pour des villages dans lesquels il fera encore bon vivre demain

Nous voulons des villages où il fait bon vivre : où chacun peut prendre sa vie en mains, avec de l’activité sportive, culturelle, économique, des villages où l’on se parle. Bref nous ne voulons pas des villages dortoirs, nous voulons donner la chance aux habitants de vivre dans des villages vivants.

Tissu associatif

A Blegny, le tissu associatif est très important que se soit dans le sport, la culture, la créativité, l’action sociale, etc. C’est une chance formidable et c’est le rôle de la commune, dans le respect de l’autonomie et de l’identité de chacun, de soutenir ce tissu associatif. En mettant à sa disposition les moyens logistiques (salles, locaux, matériel,…) et en intervenant financièrement si besoin en est.

Commerce de proximité

Le commerce de proximité est indispensable. Nous continuerons à le soutenir en continuant les actions positives menées dans le passé, mais en développant une nouvelle ambition partagée :

  • Nous maintiendrons une fiscalité ZERO sur les commerces : grâce à nous, il n’y a et il n’y aura aucune taxe communale sur les commerces
  • Nous développerons une activité touristique importante, en permettant aux acteurs sur le terrain de mieux travailler ensemble (Blegny Mine, fort de Barchon, château de Saive…) ; en développant l’offre de logements ( 60 lits à Blegny mine aujourd’hui, complétés par 50 lits à la caserne de Saive demain, le tout à gérer en complémentarité avec Wégimont et en favorisant la coordination avec les gîtes et chambres d’hôte privés) ; en nous appuyant sur la mobilité douce ( pôle VELO autour de Saive, pôle CHEVAL autour de Mortier et Trembleur), un réseau de voies pour usagers faibles ; en collaborant avec les très dynamiques clubs de marcheurs actifs dans l’entité, qui peuvent devenir demain des ambassadeurs de qualité ; en développant et en créant des évènements sportifs et culturels attractifs
  • Nous soutiendrons la production locale et les circuits courts, même si ce n’est pas facile : marchés locaux, hebdomadaires ou réguliers (type marché de l’ascension à Blegny) ; mise à disposition des producteurs locaux de points de vente « ambulants » et de plate forme collective de distribution ; mise à disposition de locaux communaux
  • Création d’une coopérative de distribution, en coopération avec les commerçants existants, afin de maintenir dans chaque village une vitrine de distribution de proximité pour les biens de première nécessité; cette association coopérative sera gérée par les clients, les citoyens et les commerçants eux mêmes
  • Toujours, toujours, toujours travailler dans la concertation avec les commerçants, comme cela se fait grâce à nous depuis des années via BLEGNY MOVE
  • Evidemment, nous continuerons la large diffusion de chèques commerces, une initiative que nous avons inventée et créée au profit du commerce blegnytois en place et que de nombreuses communes ont copié depuis plusieurs années

Formation / enseignement

  • Maintenir et développer un pôle fort de promotion sociale sur la commune, avec une direction au centre de BLEGNY et des dispositifs décentralisés dans les autres villages (comme cela se met en place à partir de septembre 2018 à Saive)
  • Renforcer les liens entre les écoles communales et les écoles libres, dans le respect de chacun, pour apprendre surtout aux enfants à vivre ensemble
  • Informatique dans les écoles : développer les réseaux et aider les enseignants ; nous mettrons à disposition des enseignants des personnes spécialisées, afin de renforcer notre action dans ce domaine
  • Favoriser l’installation dans nos villages d’entreprises de formation, comme nous l’avons fait à la caserne de Saive
  • Coaching des plus anciens vers les plus jeunes, pour soutenir les enfants et les adolescents dans leur apprentissage et leur formation
  • Formation continuée des plus âgés aux technologies nouvelles

Tourisme

Comme nous l’avons dit à propos du commerce de proximité (cf supra), le développement de l’activité touristique sera un des axes majeurs des prochaines années ; ce développement sera centré sur une ambition réaliste, et des principes de gestion issus de notre grande expérience de la gestion communale

  • En collaboration avec nos agriculteurs et nos producteurs locaux
  • En développant la capacité d’accueil : 60 lits à Blegny Mine aujourd’hui, 50 lits demain à la caserne de Saive, et un soutien à la création de gites et de chambres d’hôtes par le privé
  • En développant le tourisme doux ( pôle VELO à Saive, pôle CHEVAL à Mortier/ Trembleur, appui sur les clubs de marcheurs de l’entité)
  • En développant des logiciels touristiques
  • En associant les citoyens via le REVEIL pour un tourisme respectueux
  • En étant attentif aux PMR
  • En favorisant les partenariats avec les acteurs existants : Fort de Barchon, Blegny Mine, château de Saive, …
  • En introduisant les nouvelles technologies dans les découvertes des espaces
  • En développant des accès privilégiés pour les balades à cheval reliant plusieurs sites touristiques via les voies à mobilité faible notamment (dans le cadre de la route d’Artagnan, qui relie le GERS et Maastricht, en passant par nos villages et un arrêt à Blegny Mine)

Logement

Trouver un logement à Blegny et le conserver est devenu difficile pour plusieurs raisons. Nous devons être raisonnables : nous n’allons pas en un coup de baguette magique révolutionner le monde. Mais nous pouvons et nous devons trouver des pistes de solution. Nous le ferons ensemble et avec tous les acteurs concernés. En mettant en oeuvre notamment les pistes suivantes :

  • Étudier les possibilités de développement des espaces modulaires, sur l’exemple de ce qui se fait aux Pays Bas par exemple (principe : les modules peuvent être déplacés et reconvertis en fonction des besoins, soit pour des besoins familiaux en fonction des besoins de la famille, soit pour d’autres objets par exemple écoles ou bibliothèques,…)
  • Continuer à créer des logements gérés par le CPAS en direct ( comme nous l’avons fait depuis plusieurs années, avec encore sous cette législature 8 logements à Housse, par exemple, ou encore 5 logements à la caserne de Saive depuis 4 ans )
  • Soutenir le Foyer de Fléron dans ses actions sur le territoire communal, tant dans la rénovation des logements existants ( comme ces dernières années, rénovation complète à Saint-Remy ou à Saive), mais aussi par la création de nouveaux logements ( comme par exemple le dossier en cours à la caserne avec 9 nouveaux logements)
  • Favoriser une meilleure collaboration avec l’Agence Immobilière Sociale, qui vient d’être créée et doit trouver ses marques
  • Mettre en place une coopérative des locataires, pour peser sur le marché locatif ( cf supra)

Solidarités

La réduction des inégalités sociales, la cohésion sociale et le vivre-ensemble sont des objectifs prioritaires pour nous. La cohésion sociale est au centre de nos actions et la solidarité est la colonne vertébrale de cette politique avec notamment comme axes principaux : une fiscalité juste, intégrant de nombreuses réductions et exonérations ( concernant plus de 800 ménages sur 5400 dans notre entité, via la redistribution de chèques commerces ); un enseignement de qualité pour contribuer à l’égalité des chances; une vie culturelle riche et ouverte; un accès au logement aussi large que possible; des services sociaux pro actifs. Nous continuerons et développerons les actions suivantes, en en créant d’autres en fonction des moyens et des besoins :

  • Opération « fortes chaleurs » et « grand froid » pour les personnes de + de 70 ans : quand le climat menace, chaque personne est contactée individuellement afin de voir si elle ne manque de rien
  • Création d’une école de devoirs pour les 6-15 ans en sollicitant l’aide de bénévoles expérimentés.
  • Création d’une halte-garderie en collaboration avec l’ONE et les autres acteurs de la petite enfance.
  • Création d’un SEL (système d’échange local de savoirs et de savoir faire). Echange de biens, de services et de savoirs. (Plateforme co-voiturage, bricolage, couture,… et multiplication des repairs cafés)
  • Soutenir partout le tissu associatif en favorisant tous les types d’échange et de solidarités entre citoyens
  • Développer ETE SOLIDAIRE, en permettant aux jeunes de mettre du temps à disposition de la collectivité, de façon rémunérée ou bénévole, en créant ainsi un service civique communal volontaire ;
  • Maintenir un CPAS dynamique, en lui donnant les moyens nécessaires à son activité, mais aussi en développant toutes les initiatives de solidarité, d’insertion et de valorisation individuelle dans le respect de la dignité humaine

Liberté philosophique

  • Respecter les lois en matière de financement des cultes, en collaboration avec les associations concernées
  • Permettre à chacun de pouvoir choisir librement son parcours philosophique individuel
  • Soutenir le Comité d’action laïque au même titre que les autres orientations philosophiques
  • Poursuivre les initiatives visant à renforcer les liens entre les différentes confessions comme par exemple lors des cérémonies du 11 novembre à Blegny où une tournante a été organisée entre les différents cultes

Lutter contre les incivilités

En plus des actions existantes, nous mettrons en place une « brigade bleue sécurité». Cette équipe sera composée de nos agents constatateurs, chargés légalement de la constatation de toute une série d’incivilités et petites infractions. Désormais, ces agents se trouveront chaque semaine sur le terrain, dans chaque quartier de façon identifiable et visible. Chaque quartier sera prévenu de la présence de ces agents, afin de permettre à chacun de les contacter et de leur faire part de leurs problèmes quotidiens. Une façon de recréer en quelque sorte nos anciens gardes champêtres, mais en parfaite collaboration avec les forces de police existantes et les services communaux concernés.

Vivre ensemble

  • Organisation des commémorations patriotiques avec toutes les communautés philosophiques, comme cela se fait depuis 2014 à l’initiative de l’administration communale
  • Rapprochement progressif des écoles libres et des écoles communales, pour apprendre aux élèves à vivre ensemble, dans le respect absolu de la liberté pédagogique, en application de la convention sur les avantages sociaux, mise en vigueur à l’initiative de l’administration communale
  • Mise en place d’un réseau de passeurs de mémoire, à savoir des personnes pensionnées qui acceptent d’aider et de soutenir des enfants dans leurs efforts scolaires
  • Mise en place d’un réseau de passeurs d’avenir, à savoir des enfants qui acceptent de mettre une partie de leur temps à disposition des personnes âgées

Travail / emploi

Travailler et surtout pouvoir travailler près de chez soi, dans son village, c’est très important. Notre tissu économique repose essentiellement aujourd’hui sur le zoning de Barchon, Blegny Mine, le commerce de proximité et les professions libérales. Nous continuerons à les soutenir. Notamment avec nous, il n’y a pas et il n’y aura pas de taxes communales sur le commerce. Mais nous devons aussi développer des activités économiques compatibles avec le caractère rural et semi rural de nos villages. Nous pensons à l’agriculture mais aussi au tourisme (cf supra). Ce sont des axes majeurs de la politique qui sera mise en place sous la prochaine législature. Pour favoriser l’emploi et le travail, nous développerons aussi d’autres initiatives dont :

  • Remise au travail universelle : la « seconde chance » « un nouveau départ» = « un tremplin pour l’avenir » (cf supra nos idées CHOC)
  • Insertion professionnelle avec les entreprises locales : nous le faisons déjà avec le CPAS ; nous continuerons évidemment
  • Pas de fiscalité spécifique sur les entreprises et les indépendants
  • Développer les initiatives coopératives pour créer des valeurs ajoutées, sans concurrence avec le secteur privé. Une première expérience a été développée avec SERVI 9, issue de l’agence locale pour l’emploi. Fort de ce savoir faire que nous maîtrisons maintenant, nous développerons d’autres initiatives, par exemple dans les secteurs suivants : cuisine collective, siroperie, potagers communautaires, …
  • Garderie à domicile ou en groupe par des accueillantes extra scolaires en cas de nécessité, afin de permettre aux parents de se libérer pour la recherche d’emploi de façon ponctuelle
  • Garderie spécifique pour les 3 à 5 ans pendant les périodes de vacances pour permettre aux parents d’aller travailler

Sports

  • Finaliser et créer les infrastructures sportives manquantes foot Saive, BMX, tennis Housse, pétanque Barchon, basket Trembleur
  • Développer les possibilités de développement du handisport (cf dans nos idées CHOC, faire de Blegny une commune « handicap friendly »)
  • Mettre à disposition des clubs de marche des logiciels dédicacés pour améliorer le confort des usagers et faciliter le balisage des parcours, tout en offrant des services complémentaires, par exemple la découverte des sites traversés par les marcheurs
  • Stabiliser l’organisation de compétitions sportives de haut niveau, notamment dans le domaine du vélo, afin de renforcer l’attractivité de nos villages en renforçant leur image et leur notoriété

Culture

  • Créer un festival de marionnettes : les marionnettes, c’est un savoir faire liégeois depuis des décennies ; le festival pourrait permettre d’accueillir dans nos villages une activité exceptionnelle, originale et créatrice, accessible aux familles et permettant d’accroître notre notoriété
  • Création d’un festival de musique au coeur de nos villages : décentralisé et varié dans tous les villages (du musette au classique, en passant par le choral et la variété) ; une manière de contribuer à la vie dans nos villages, tout en développant notre attractivité
  • Continuité dans le développement des expositions d’artistes locaux, comme cela se fait depuis plus de 10 ans avec succès, grâce à l’initiative de l’administration communale et au dynamisme des artistes.
  • Développer et soutenir les initiatives artistiques (événement, festival, etc.).

Seniors

  • Offrir une grande variété de services pour répondre aux besoins spécifiques des seniors.
  • Donner la possibilité aux seniors de rester actifs (cf supra) dans différents domaines
  • Organiser des activités de loisirs (vacances, excursions, …)
  • Permettre un accès à la formation continuée (bibliothèques, promotion sociale, …)
  • Permettre aux seniors de partager leur savoir faire (vers les enfants ou dans les entreprises)
  • Continuer une politique fiscale permettant de fournir aux personnes plus âgées des avantages financiers (ex : maintien des chèques commerces gratuits pour les familles de + de 70 ans)

Action sociale / SANTÉ : la commune n’est pas l’acteur principal en matière de santé. Mais la santé, c’est très important. Aussi, nous devons y être davantage attentifs, en mettant en place toute une série d’actions, comme par exemple :

  • Réduire la fracture culturelle de l’accès à la santé, en simplifiant et en harmonisant les procédures administratives de l’aide médicale urgente au sein du CPAS; en informant systématiquement les personnes qui se présentent au CPAS sur les possibilités de suivi médical (aide médicale urgente, dossier médical global, inscription auprès d’un organisme assureur, etc.) via les travailleurs sociaux; etc.
  • Promouvoir une alimentation saine et une activité physique quotidienne avec les acteurs concernés, via la fourniture de repas de collectivité sains et durables dans les écoles, les plaines de vacances, l’organisation de débats sur les attitudes saines, l’organisation d’évènements sportifs et de promenades;
  • Maintenir et développer « Je cours pour ma forme », par une opération « L’école court pour sa forme »
  • Réduire les problèmes de mobilité, comme nous l’avons fait en créant le service de mobilité du CPAS, accessible à tous, et bénéficiant d’un grand succès, mais aussi en soutenant l’initiative provinciale de « bus médical » ou en développant les transports médico sociaux existants
  • Pour maintenir la forme, poursuivre et développer, via le PCS, l’organisation des animations « Sports pour Seniors » et activités de running
  • Manger sainement en utilisant des aliments de saison via l’activité « Cook in Blegny » (PCS)
  • Prévenir et sensibiliser sur les risques cardiovasculaires et le diabète selon les thèmes du tabac, de l’alimentation, de l’activité physique et du bien-être mental, via la Campagne TipTop de la province.
  • Permettre aux aînés de vivre au domicile en développant les services d’aide à domicile et les centres de coordination des soins
  • Lutter contre l’isolement des aînés, notamment en soutenant des projets d’échanges citoyens et des projets intergénérationnels
  • Promouvoir les projets visant à favoriser un droit à la connectivité des séniors;
  • Maintenir un service social de mobilité pour les personnes en manque d’autonomie (taxi social du CPAS);
  • Travailler avec les comités de fêtes et les comités de jeunesse locaux pour prévenir la consommation d’alcool, particulièrement chez les jeunes
  • Soutenir les personnes en situation de handicap dans leur citoyenneté (renforcer l’accessibilité des lieux publics, accueil et informations des personnes porteuses de handicap) ;

Action sociale – INÉGALITÉS : la cohésion sociale est au coeur de notre action, depuis toujours. La lutte contre les inégalités est un élément essentiel de cette ambition. Ici aussi, nous continuerons les actions menées en les améliorant, et prendrons les initiatives utiles et nécessaires. Nous proposons par exemple :

  • Garantir un égal accès aux services communaux, des CPAS, des zones de police, avec une attention particulière pour les plus précarisés (utiliser un langage simple et pédagogique dans les courriers et limiter les formalités administratives).
  • Maintenir et développer une aide sociale complète par notre CPAS (mécanismes des « articles 60 et 61 », insertion professionnelle, aides à domicile, aides juridiques, logement, médiation de dettes, etc.), visant l’accès de tout citoyen aux droits fondamentaux, notamment ceux que lui garantit l’article 23 de la Constitution;
  • Maintenir et développer des services d’aide à la recherche d’emploi en proposant une aide à la rédaction de CV et de lettre de motivation, une mise à disposition d’outils informatiques, des séances de préparation aux entretiens d’embauche, des permanences « emploi », etc.;
  • Augmenter les moyens financiers et humains des citoyens, en particulier les moins favorisés, face à leur facture d’énergie (guidance, tuteurs énergie, travaux économiseurs d’énergie, etc.) et/ou leur facture d’eau (guidance et travaux contre les fuites d’eau, etc.);
  • de même, mise en place d’un service d’accompagnement pour ceux dont la facture « taxe immondices » reste trop élevée, afin de trouver avec eux les solutions adaptées à leur situation ; et diminuer ainsi leur facture finale totale
  • Renforcer les partenariats entre opérateurs sociaux (CPAS, l’ASBL Article 27) et opérateurs culturels en vue de développer un accès à la culture pour les publics plus fragilisés;
  • Mettre en place des forfaits ou des abonnements sportifs donnant accès à coût réduit à une série d’activités et d’infrastructures sportives de la commune pour les personnes en difficulté économique ( cf idée CHOC : le pass culturel )
  • Améliorer encore l’accompagnement des jeunes socialement vulnérables (moins de 25 ans) confrontés à des difficultés : problèmes scolaires, conflits familiaux, logement précaire…
  • Développer davantage les offres de logement décent aux jeunes de – de 25 ans (par exemple en favorisant le logement KANGOUROU, à savoir la possibilité pour les propriétaires de mettre une partie de leur logement à disposition)
  • Créer une antenne sociale mobile dans les différents quartiers pour faciliter l’accès du citoyen aux services du CPAS (minibus accessible aux PMR), et aussi de façon plus large, aux services communaux;
  • Soutenir l’intégration des migrants et des communautés étrangères, en particulier en termes d’accès au logement, d’apprentissage de la langue et d’accès à l’intégration socioprofessionnelle (renforcer l’offre de cours d’alphabétisation et d’apprentissage des langues);
  • Dynamiser davantage l’insertion socioprofessionnelle par le biais de formations organisées en collaboration avec l’EFT « Les 3 châteaux » (formation cuisine/horeca article 23) et le centre de promotion sociale ;